Le sexe entre homosexuels n’est plus un crime en Inde

La cour suprême de Delhi a jugé qu’un ancien article du code pénal qui datait de l’ère coloniale britannique au sujet du « sexe contre nature » était maintenant illégal. L’homosexualité était autorisée en 2009, avant d’être de nouveau interdite 4 ans plus tard en 2013. C’est une décision qui rentre dans l’histoire pour un pays qui compte pas moins de 1,32 milliards d’habitants. Les homosexuels indiens ont célébré l’annonce en s’affichant sur les réseaux sociaux. L’Inde devient le 124ème pays au monde à abroger l’interdiction d’avoir des relations homosexuels.

La lutte contre cette article a été menée par plusieurs célébrités indiennes. Selon elles, cette loi était contraire à la Constitution nationale. Cet article permettait de condamner les homosexuels à la prison à vie. Cependant cette peine était rarement appliquée. Il y a eu un peu moins de 400 emprisonnements ces dernières années selon les associations de défense des gays et lesbiennes.

L’Inde reste un pays conservateur avec un fonctionnement complexe de castes. La société voit toujours d’un mauvais œil les relations entre deux hommes ou deux femmes, notamment dans les villes. Dans les zones rurales, le phénomène est pire puisque l’on considère ce mode de sexualité comme une maladie mentale. Elle est parfois même vu comme une déviance au même titre que la zoophilie.

Il reste donc encore beaucoup de chemin à parcourir. Il faut espérer qu’un prochain gouvernement n’aille pas à rebours dans le futur. Le sexe entre deux personnes masculines ou féminines reste répréhensible dans encore 72 pays sur Terre.

Share

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz