A quoi ressembleront les futurs processeurs d’Intel ?

Coffee Lake

En pratique, Coffee Lake, gravé en 14 nm++ (une version rafraichie du 14 nm), est déjà 48% plus performant que la première génération de Sky Lake en 14 nm. Pour un TDP légèrement supérieur, avec 95W au lieu de 91W. C’est ce qui ressort des derniers benchmarks.

Cannon Lake

Intel est en retard sur le 10 nm, il a été repoussé de début 2018 à fin 2018. Les Cannon Lake devraient avoir 25% de performance en plus par rapport au 14 nm, mais aussi 45% de consommation d’électricité en moins!

On imagine que Ice Lake sera gravé en 10 nm+ et Tiger Lake en 10 nm++. Ce seront des refresh de Cannon Lake. Et on aura droit à chaque fois aux « versions X ».

Sapphire Rapids

Sapphire Rapids est prévue pour l’horizon 2020 et bénéficiera normalement de la gravure en 7 nm. Il y a très peu d’informations pour l’heure. Elle sera associée à la plateforme Tinsley. Intel serait en retard par rapport aux sociétés Samsung, MediaTek, et Qualcomm qui sont déjà en train d’élaborer des composants à cette échelle. Étant donné la taille de ces microprocesseurs futurs, on suppose que le gain en performance et en consommation sera très similaire à celui des Cannon Lake par rapport au 14 nm. Soit à peu près 25% de performance en plus et 45% de consommation en moins par rapport au 10 nm. Et donc 56% de performance en plus et 70% de consommation en moins par rapport au 14 nm.

Et ensuite

La suite logique sera qu’Intel passe au 5 nm. IBM est déjà en train d’élaborer des processeurs en 5 nm. Selon eux, on pourrait gagner au moins 40% de performance en pratique par rapports aux processeurs actuels. IBM emploie des nanofeuilles de silicium empilées les unes sur les autres et peut ainsi graver jusqu’à 30 milliards de transistors sur une même puce au lieu de 10-15 milliards. La consommation diminuerait de 75% en comparaison avec les processeurs gravés avec la technologie FinFet.

Puis viendra le 3,5 nm. Le 2,5 nm. Le 1,8 nm. Le 1,3 nm. Etc… Mais cela est loin et peu probable d’après nos connaissances actuelles des lois de la physique. Il faudra probablement repenser l’architecture des CPUs pour continuer à progresser.

Intelligence artificielle

D’après Nvidia, les CPUs seront bientôt obsolètes au bénéfice des GPUs. Selon son PDG, l’évolution des unités de process graphique est beaucoup plus fulgurante que celle des transistors de CPUs. C’est l’intelligence artificielle qui permettra d’aller plus loin. L’architecture de type neurone et synapses représente renouveau de l’industrie. On ne sait pas encore à quoi ressemblera ce nouveau marché qui pourrait très rapidement remplacer les composants standards.

Intel investit également dans ce secteur. Il a présenté le Intel Loihi avec un total de 130 000 neurones; Le cerveau humain en comparaison en a 100 milliards.

Il se peut donc que bientôt la course aux cœurs se transforme en course aux neurones (ou GPUs).

Share

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz