Quels sont les enjeux de la blockchain ?

La blockchain peut avoir une place prépondérante dans le fonctionnement futur des démocraties. Celle-ci peut permettre la sécurisation du vote à distance, la facilitation de sa mise en place. Elle permettrait notamment de garantir que le stockage d’informations personnelles ne soit pas piratable.

Actuellement, les données personnelles sont souvent concentrées au sein de quelques services tels que Microsoft, Google ou Facebook. Des entreprises américaines qui possèdent des serveurs dans lesquels des hackers peuvent aisément pénétrer et voler les informations essentielles. Cela arrive fréquemment avec des attaques qui libèrent les fichiers confidentiels de millions d’utilisateurs. Ceux-ci sont alors revendus sur le dark net.

Le gouvernement américain via la CIA peut également décider qu’il ait un droit de regard sur tous ces serveurs. Ces services sont donc en proie à une certaine vulnérabilité. Cela peut également être problématique quand il s’agit des projets à venir d’une société, sa roadmap, ses objectifs de prise de part de marché. Des données commerciales qui peuvent intéresser les compétiteurs, lesquels profitent des brèches de sécurité en employant des hackers freelance.

Chaque pays doit pouvoir comprendre la blockchain pour mieux la contrôler, plutôt que de laisser les pouvoirs de régularisation à quelques pays étrangers. Pour le moment il y a très peu de normes. Le monde devrait s’intéresser au sujet, afin de faire valoir une vision commune sur le développement numérique de nouveaux droits fondamentaux qui amènent à une citoyenneté digitale. Cette citoyenneté doit à tout prix pouvoir être protégé.

A quel point changeront nous les principaux organismes de la société, à savoir les gouvernements, les banques, les diverses autorités de vérification quand les programmes cryptés informatiques seront assez au point, quand l’intelligence artificielle aura atteint un stade assez conséquent ? Comment des lois informatiques et mathématiques pourront gérer convenablement la diversité sociale et culturelle, en respectant les droits de chaque individu. Ces questions et les réponses apportées permettront d’installer les fondements de l’usage de la blockchain pour les prochaines décennies.

Il est difficile de s’en rendre compte, mais la révolution de la blockchain est en tout point similaire à celle de l’Internet dans les années 90s. Ce sont les prémices d’un monde aux champs d’applications illimités.

On sait aujourd’hui quels sont tous les défauts de l’Internet, tous ses vices en termes de sécurité, et d’usages frauduleux. Il faut pouvoir les prendre en compte pour une meilleure réussite d’un passage à un monde dans lequel la blockchain aura été démocratisée.

Share

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz