Le Bitcoin est interdit dans certains pays

Les bitcoins sont interdits :

– en Thaïlande (2013), jusqu’à ce qu’il soit annoncé que finalement il n’est plus illégal (2016),
– par la banque centrale chinoise (2013), qui ordonne la fermeture des centres d’échange (2016),
– en Russie (2014), pour changer d’orientation plus tard en disant qu’il n’était pas illégal (2017),
– au Maroc (2017).

Les Etats-Unis considère que le Bitcoin n’a pas de valeur légale, mais il n’est pas interdit. En Europe le bitcoin est considéré comme une devise virtuelle. Il y a eu une audition en France, mais sans résultat.

Le cas de la Chine

Pour la Chine, le Bitcoin présente des “risques financiers” trop grands. BTC China avait été contraint de fermer ses portes en septembre 2016. Le pays avance que les monnaies virtuelles sont basées sur “aucun fondement légal”, qu’elles sont les “instruments d’activités criminelles”, dont le “trafic de drogues et le blanchiment d’argent”. La Chine représentait 22% des échanges mondiaux de bitcoins. Cela provoqua un effondrement du cours de l’ordre de 30%.