Le Bitcoin et l’environnement

Le Bitcoin via le mining pousse des sociétés à investir dans des locaux qui abritent des serveurs avec des cartes graphiques qui vont miner la monnaie. Il s’agit de résoudre des équations mathématiques pour créer des hashs et finalement de la monnaie virtuelle. Ces serveurs augmentent la consommation d’électricité dans les pays, alors que le monde est en pleine crise environnementale. En tolérant la monnaie, les pays du monde entier envoie un mauvais signal aux particuliers, tout comme aux compagnies.

Cela pose un gros problème d’éthique.

On estime que la consommation d’électricité dans le monde liée au minage de bitcoins est de 29 TWh, c’est plus que 159 pays réunis. C’est 0,13% des besoins en électricité de la planète. Le coût serait de 1,5 milliards de dollars par an. Or, la majorité de l’électricité produite dans le monde se fait avec des centrales à charbon.

Les autres monnaies, au nombre faramineux de 1 325 produirait au moins autant de consommation d’électricité.

Il faudrait au moins inciter les détenteurs à investir dans les énergies vertes pour compenser les dégâts.

Avec l’eldorado du mining de crypto-monnaies, ce phénomène ne peut que prendre de l’ampleur. Il faudra encore une ou deux décennies avant que l’ONU se réveille et propose aux pays d’encadrer l’activité, de constituer une réglementation claire.

Share

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz