Le Warp dans Star Trek

Le Warp est l’unité de mesure de la vitesse au dessus de la vitesse de la lumière.

On parle ainsi du facteur warp pour exprimer l’intensité de la vitesse émise par le système warp.

Warp 1 équivaut à la vitesse de la lumière. Des fractions de warp sont donc des vitesses en deçà de la vitesse de la lumière.

Au 24ème siècle, on considère que Warp 10 équivaut à la vélocité infinie, qui serait inatteignable selon Starfleet. Ainsi des vitesses extrêmes sont exprimées en valeurs décimales entre 9 et 10, telles que 9,975.

Vaisseaux et vitesses maximales respectives :

2151 : Enterprise (NX-01) : Warp 5.2 (Jonathan Archer)
2245 : USS_Enterprise_(NCC-1701) : Warp 8 (James Kirk)
2293 : USS Enterprise (NCC-1701-B) : Warp 8,6 (John Harriman)
2332 : USS Enterprise (NCC-1701-C) : Warp 9,8 (Rachel Garrett)
2363 : USS Enterprise (NCC-1701-D) : Warp 9,95 (Jean-Luc Picard)
2372 : USS Enterprise (NCC-1701-E) : Warp 9,985 (Jean-Luc Picard)
2409 : USS Enterprise (NCC-1701-F) : ?
25XX : USS Enterprise (NCC-1701-J) : ?

La course vers le Warp extrême est très importante dans Star Trek, un Warp plus élevé veut dire davantage de pouvoir pour Starfleet. Possibilité d’échapper à des situations inextricables, de poursuivre et dépasser des forces malévolentes. Mais surtout d’explorer toujours plus loin.

Le système Warp crée un champs Warp autour du vaisseau, une sorte de bulle subspatiale puis une distorsion du continuum espace temps local. L’énergie utilisée est le deutérium, l’antideutérium soit la matière et l’antimatière. Le dilithium sous forme de cristaux sert de médiateur. La réaction obtenue est un plasma énergétique très élevé, appelé électro-plasma ou plasma Warp. Des bobines en verterium cortenide génère le champs Warp.

D’autres civilisations, comme les romuliens, préfèrent utiliser les singularités quantiques.

En 2370, il a été démontré par un scientifique que le système Warp peut endommager l’espace temps. Le conseil de la Fédération a donc décidé de limiter la vitesse de tous les vaisseaux spatiaux à Warp 5. Et de n’utiliser des vitesses excessives qu’en cas d’extrême urgence.

Velocité infinie

La vélocité infinie a été atteinte en 2372 par le Cochrane de l’USS Voyager. Mais cette vitesse s’est avérée désastreuse, puisqu’elle crée des effets secondaires dévastateurs.

Au delà

Dans un futur alternatif, Jean-Luc Picard a pu noter des vitesses d’au moins Warp 13. La vitesse limite avait été alors repoussée à Warp 15. En fait Warp 13 équivalait à la vitesse de Warp 9,95 en son temps.

Les êtres demi-dieux, tels que les Q peuvent se rendre à n’importe quel point de l’Univers en utilisant seulement leur esprit. Ils peuvent aussi atteindre d’autres dimensions, ainsi que des réalités alternatives, mais également travers le temps.

Les « Voyageurs », sont aussi capables de voyager de façon très rapide à l’autre bout de l’univers en créant une distorsion subspatiale grâce à leur imagination.

Les cythériens peuvent créer des singularités pour réduire les distances spatiales.

Les agents temporels de la Fédération du futur peuvent également voyager dans le temps.

Les borgs peuvent créer des singularités quantiques pour changer de plan dimensionnel.




Articles Relatifs


Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Le Warp dans Star Trek"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
wpDiscuz