Un tiers de la population mondiale mourra de chaleur d’ici 2100

Avec une augmentation moyenne de 2 degrés d’ici la fin du siècle, c’est près de 30% de la population mondiale qui pourrait être victime des canicules, selon une étude présentée dans la revue Nature Climate Change.

Dix-huit scientifiques ont en effet analysé la mortalité dans le monde en relation avec les différentes vagues de chaleur et en ont conclu que si rien n’est fait pour lutter efficacement contre le réchauffement climatique les trois quarts des humains seront confrontés à des canicules mortelles.

Les endroits les plus dangereux seront les zones tropicales qui présenteront chaleur et humidité.




Articles Relatifs


Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz