Principales ressources de la Lune

La principale ressource qui intéresserait les grandes multinationales sur la Lune serait le deutérium-hélium 3 qui pourrait être une formidable énergie pour alimenter les installations et navettes spatiales à venir.

Autrement le sol lunaire regorge essentiellement d’oxygène, de silicium, de fer, du titane, de calcium, d’aluminium, et de magnésium.

Il y aurait un gisement potentiel de 100 000 tonnes d’hélium 3 sur la Lune. Or, 3 tonnes d’hélium 3 suffirait à combler en énergie un pays tel que les Etats-unis pour toute une année. L’hélium 3 provient des vents solaires.

Mais l’entrée dans l’atmosphère de tel matériaux serait extrêmement dangereux. C’est pourquoi on pense que cet élément sera uniquement utilisé dans l’espace pour fournir en énergie des bases sur la Lune, sur Mars, ainsi que des vaisseaux spatiaux.

Le principal problème dans l’extraction futur de ces matières sur la Lune, Mars ou la ceinture d’astéroïde entre Mars et Jupiter est la radiation recouvrant le satellite naturel qui ne possède pas d’atmosphère. Surtout lors des éruptions solaires avec de violents rayonnements émis qui traversent alors les plus gros blindages. Par conséquent, le risque d’avoir des cancers est accru. Ainsi seuls des véhiculent autonomes et des robots pourraient extraire les minerais. Ou bien créer une base souterraine pourrait résoudre ce problème.

La Chine étudie l’éventualité d’installer des mines sur la Lune. La société russe SP Koolev Rocket and Space souhaite bâtir une base lunaire pour extraire l’hélium 3 d’ici dix ans. Dans les autres pays il y a davantage de freins de la part des lobbies pétroliers et nucléaires.

D’après le professeur Ouyang Ziyuan, qui à la tête du programme chinois d’exploration lunaire, la lune serait tellement riche en hélium 3, que cela pourrait régler le problème énergétique de l’humanité pour les 10 000 prochaines années.




Articles Relatifs


Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz