Nombre d’animaux morts sur les routes

En Tasmanie, on dénombre plus de 100 000 animaux écrasés chaque année sur les routes. 1,5 à 2% d’entre eux sont des diables de Tasmanie, une espèce qui est en forte régression.

Au Canada, plus de 1,6% des collisions sur la route sont faîtes avec la faune locale. Près de 2.7% des conducteurs écrasent de façon intentionnelle les reptiles tels que les serpents et les tortues d’après une étude de 2007. Alors que 3% des conducteurs vont au contraire s’arrêter pour sauver les reptiles de la route.

Aux Etats-Unis, une étude menées sur plus de 1923 animaux morts a montré que 81% d’entre eux étaient des mammifères, 15% des oiseaux, 3% des reptiles et amphibiens, 1% étaient inconnus (indescriptibles). Il est estimé que chaque année 41 millions d’écureuils sont écrasés, 26 millions de chats, 22 millions de rats, 19 millions d’opossums, 15 millions de ratons laveurs, 6 millions de chiens, 350 000 cerfs. D’après les assurances, les gros mamifères représenteraient une collision sur 169, soit un total de 1,25 millions de collisions qui requièrent une réclamation. Les dommages représentent 1,2 milliards de dollars. Tandis que pour les insectes, on estime que 32 500 milliards meurent sur les pare-brises et les pare-chocs de voitures, bus et camions.

En France, le nombre de collision avec les mammifères est passé de 3700 par an en 1997 à 23 500 par an en 2007. Le coût des accidents est estimé à 115-180 millions d’euros par an. Parmis les mammifères sauvages, les plus concernés sont les chevreuils (50%), les sangliers (45%), les cerfs (5%). Concernant les insectes, on estime que 66 000 milliards d’entre eux sont écrasés chaque année rien qu’en France. Cela représenterait 100 tonnes de cadavres d’insectes.

Aux Pays-Bas, ce serait près de 1 600 milliards d’insectes qui serait écrasés chaque année.

En Europe, entre 350 000 et 27 millions d’oiseaux sont tués chaque année sur les routes.

Et ces chiffres ne prennent pas en compte les animaux jetés par la fenêtre sur l’autoroute, à savoir les chats et les chiens dont les maîtres souhaitent se débarasser. On voit ainsi de plus en plus de chatons écrasés sur l’autoroute. Les statistiques restent pour l’heure inconnues.

Pour diminuer ces chiffres, on pense à davantage respecter les corridors biologiques, restaurer les clôtures, les passages à faune, les traverses, la fermeture temporaire de routes, la pose de panneaux de signalisation, mettre en place des dispositifs lumineux, des dispositifs sonores, diminuer la mobilité, la vitesse.

La solution d’Elon Musk de créer des réseaux souterrains pour propulser les voitures à l’aide de chariots électriques pourrait également contribuer à diminuer fortement le nombre d’animaux et d’insectes qui sont tués sur les routes.


Articles Relatifs

Share

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz