Le monde en 2035 vu par la CIA

D’ici cinq ans : des tensions accrues entre les Etats et les régions de ces états. Une croissance mondiale ralentie. Une menace terroriste croissante avec des formes variées, contre laquelle les Etats auront encore plus de mal à se battre.

La CIA imagine trois scénarios possibles :

Un monde d’îles.

Une monde avec une croissance quasi nulle, une mondialisation en berne. Les Etats deviennent inquiets et construisent de plus en plus de murs contre l’immigration, contre le terrorisme. Ce phénomène créant des îles isolées. Suit alors la montée du populisme, des mesures protectionistes. Le chômage augmente toujours et encore.

Les intelligences artificielles ont pris une grande place dans le quotidien des gens. Une periode de croissance apparait vingt ans plus tard. L’innovation technologique change profondément le monde du travail. L’homme collabore bien plus avec les machines. Les gouvernements qui auront su garder leurs talents dans la technologie seront ceux qui prospéreront le plus.

Un monde d’orbites.

Les tensions entre les blocs n’a jamais été aussi élevée. La Russie, la Chine et l’Iran ont pu imposer leur domination économique militaire et politique, chacun sur sa région d’influence. Les faits alternatifs ont une part importante à tel point que la vérité sur la situation géopolitique mondiale est cachée aux populations dans les pays occidentaux.

La situtation va s’aggraver quand au bout de vingt ans les Etats-Unis sortent de leur renfermement et décide d’agir à l’international, créant un retour à la guerre froide. Une guerre entre l’Inde et le Pakistan emploie pour la première fois depuis la seconde guerre mondiale la bombe nucléaire. La Chine et les Etats-Unis parviennent à désamorcer le conflit. La sécurité internationale est alors de nouveau au coeur des débats.

Un monde de communautés.

Les groupes locaux sont devenus plus influants que les gouvernements nationaux. Du fait essentiellement d’une perte de confiance en les dirigeants des Etats. Les gouvernements ne s’occupent plus que des affaires étrangères et des opérations militaires, c’est à dire la défense nationale à l’étranger. Les autres politiques telles que l’économie, l’éducation, la santé deviennent la responsabilité des autorités locales. Ce sont les entreprises qui représentent en grande partie ces autorités. Au Moyen-Orient, un nouveau printemps arabe apparait. En Chine et en Russie, c’est toujours l’Etat qui a la main mise sur le peuple.




Articles Relatifs


Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz