Logements sociaux : propositions des candidats politiques pour 2017

Propositions des candidats politiques pour l’élection présidentielle française de 2017 concernant les logements sociaux :

Propositions
François Bayrou Pour que chaque programme immobilier intègre une part de logement social, voire une part de logement très social; augmenter les quotas de logements sociaux à 25%, contre 20% actuellement; infliger des amendes plus dissuasives pour les maires récalcitrants : de l’ordre de 4000 à 5000 euros par logement manquant.
Nicolas Dupont-Aignan Faire du « logement social de façon intelligente »; il faut accompagner les communes, les aider; et non pas sanctionner celles qui n’ont pas encore atteint l’objectif en supprimant leur aide.
François Fillon Le logement social s’est progressivement éloigné de son objectif d’origine pour devenir une machine à entretenir les inégalités.
Benoit Hamon ?
Yannick Jadot ?
Marine Le Pen Il faut encore faire plus d’effort sur le coût du foncier.
Emmanuel Macron Faire plus d’effort sur le coût du foncier pour continuer à construire des logements sociaux.
Jean-Luc Mélenchon Relever le taux du livret A pour orienter l’épargne des petites gens vers le financement de la construction de logement social.
Arnaud Montebourg Les quatre millions et demi de français locataires de leur logement social deviennent propriétaire acquéreur avec une baisse de 50 à 70% par rapport au prix du marché.
Vincent Peillon ?
Manuel Valls Les logements sociaux bâtis n’ont plus rien à voir avec les HLM du passé; les collectivités carencées doivent s’acquitter de pénalités financières; 40 000 nouveaux logements sociaux pour les jeunes; mise en place de la « garantie Visale », une caution accordée pour les salariés précaires et les moins de 30 ans.



Articles Relatifs


Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz