Liste des annonces faites par le premier Ministre

Voici la liste des annonces faites par Edouard Philippe dans le cadre des actions du gouvernement :

– Création de 15 000 places de prison supplémentaires.
– Les vaccins infantiles recommandés deviendront obligatoires en 2018.
– Le prix du paquet de cigarettes porté à 10 euros, de façon progressive.
– Des offres sans reste à charge pour les lunettes, les soins dentaires et les aides auditives.
– Revalorisation des allocations adulte handicapé et du minimum vieillesse dès 2018.
– Exonération de la taxe d’habitation : concertation avant une mise en œuvre d’ici 2022.
– Accès au très haut débit partout en France d’ici 2022.
– Suppression des cotisations salariales et hausse de la CSG d’ici 2018.
– Un bac réformé d’ici 2021. Redéfinir le contrôle continu et diminuer le nombre d’épreuves.
– Déficit public sous 3% fin 2017. Faire baisser la dépense publique de 3 points de PIB d’ici 2022.
– Transformation du CICE en allègement de charge en 2019.
– Recentrer l’ISF sur le patrimoine immobilier en 2019.
– RSI supprimé et adossé au régime général en 2018.
– Augmentation de la prime d’activité aux travailleurs aux revenus modestes.
– Même fiscalité pour l’essence et le gazole d’ici 2022.
– Neutralité carbone d’ici 2050, fin des permis d’exploration d’hydrocarbures, diviser par deux les déchets mis en décharge et recyclage de 100% des déchets plastiques d’ici 2025. Supprimer les passoires thermiques d’ici 2027.

Tabac

Chaque année le tabac génère 80 000 décès, c’est la première cause évitable de décès en France.

Taxe d’habitation

L’exonération de la taxe d’habitation devrait toucher 80% des ménages. Cette mesure coûterait 10 milliards par an.

Dépenses publiques

L’inflation de la masse salariale sur le secteur publique représente le quart des dépenses publiques. Le retour à l’équilibre dans les régimes de retraite au départ prévu pour 2025 a été repoussé à 2040.

Le gouvernement s’attèle pour l’heure à la moralisation de la vie politique, et à diminuer pour l’heure les dépenses de 5 milliards d’euros d’ici la fin de l’année. On parle de 8 milliards d’euros de dépenses en trop chaque année. 42 milliards d’euros dédiés au paiement de l’intérêt de la dette.

Parmi les solutions possibles :

– Une coupe de 120 millions d’euros de crédit à Bercy pour donner l’exemple,
– Diminuer le nombre parlementaires et de sénateurs,
– Rétablir le jour de carence des fonctionnaires en cas d’arrêt maladie,
– Diminuer le volume de contrats aidés,
– Assurer le contrôle de l’exécution budgétaire,

Beaucoup d’annonces de baisses d’impôt ont aussi été faites, baisses de l’IS de 33% à 25%, charges nulles sur les emplois payés au SMIC.




Articles Relatifs


Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz