Licenciements boursiers, licenciements économiques : propositions des candidats politiques pour 2017

Propositions des candidats politiques pour l’élection présidentielle française de 2017 concernant les licenciements boursiers, licenciements économiques :

Propositions
François Bayrou Réfléchir, politiques et partenaires sociaux à une définition du licenciement économique qui ne soit ni prétexte à délocaliser ni prétexte à profits boursiers exorbitants.
Nicolas Dupont-Aignan Contre; remettre l’industrie au service de l’emploi/intérêt national.
François Fillon Simplifier les licenciements économiques en introduisant le motif de réorganisation de l’entreprise au sein de la Procédure de licenciement afin de permettre aux sociétés de « s’adapter » au contexte économique.
Benoit Hamon Renchérir le coût de ce type de licenciements, afin de les rendre inefficaces sur le plan économique.
Yannick Jadot ?
Marine Le Pen Eviter les licenciements secs; renationaliser.
Emmanuel Macron L’entreprise pourra faire son plan social à l’échelle du seul établissement qu’elle veut fermer; accorder à l’employeur un gain de temps et une simplification des démarches, lorsque son entreprise est en difficulté et qu’il doit licencier.
Jean-Luc Mélenchon Interdiction.
Arnaud Montebourg ?
Vincent Peillon « Rouvrir les discussions avec les partenaires sociaux ».
Manuel Valls Encadrer les indemnités en cas de licenciements abusifs; la société devra avoir subi une baisse de son chiffre d’affaires ou de son carnet de commandes pendant un nombre de trimestres proportionnels au nombre d’employés.



Articles Relatifs


Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz