Entreprise : propositions des candidats politiques pour 2017

Propositions des candidats politiques pour l’élection présidentielle française de 2017 concernant l’entreprise :

Propositions
François Bayrou Exonérer de charges sociales patronales les 500 premiers euros pour les nouveaux embauchés; simplifier les contraintes administratives et fiscales; mettre en réseau les grandes entreprises et les PME; compléter le crédit impôt-recherche par un crédit impôt-innovation; rétablir l’incitation fiscale au profit de ceux qui investissent dans les entreprises non cotées; allègement progressif d’une part significative des cotisations assises sur le travail; permettre aux entreprises de moins de 50 salariés, aux artisans et aux commerçants de créer un emploi sans charges, pendant deux ans.
Nicolas Dupont-Aignan Supprimer la directive sur les travailleurs détachés pour mettre fin à la concurrence déloyale; diviser par deux le taux de l’Impôt sur les Sociétés (IS) pour les bénéfices réinvestis sur le sol français; relever les seuils sociaux de 50%; exonérer de charges pendant 5 ans le recrutement d’un chômeur de longue durée; simplifier l’embauche des apprentis : avec un dispositif « zéro paperasse » pour les entreprises ; réserver 75% des commandes publiques aux entreprises françaises.
François Fillon Lancer une véritable politique de l’entreprise, à la fois culturelle, éducationnelle, fiscale et sociale; soutenir la croissance des PME et des ETI au travers d’un new deal entrepreneurial; miser sur le dynamisme des TPE et des travailleurs indépendants.
Benoit Hamon Cotisations sociales patronales soient désormais assises sur la valeur ajoutée des entreprises, c’est-à-dire la richesse créée.
Yannick Jadot ?
Marine Le Pen Développement des financements bancaires et participatifs; création d’un fonds d’investissement pour les start-up.
Emmanuel Macron Pour les salaires, il faut privilégier des négociations salariales au plus proche de la situation de l’entreprise; transformer en allègements de charges le crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE); autres allègements et suppressions de cotisations sociales patronales.
Jean-Luc Mélenchon ?
Arnaud Montebourg ?
Vincent Peillon Conditionner le versement du CICE (Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et l’Emploi) à la conclusion d’accords de branche ou d’entreprise portant sur la formation, la recherche-développement et la qualité de l’emploi.
Manuel Valls Accorder à tout entrepreneur un prêt à taux zéro sans remboursement les premières années; défiscalisation des heures supplémentaires.



Articles Relatifs


Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz