Le Bitcoin est interdit dans certains pays

Les bitcoins sont interdits :

– en Thaïlande (2013), jusqu’à ce qu’il soit annoncé que finalement il n’est plus illégal (2016),
– par la banque centrale chinoise (2013), qui ordonne la fermeture des centres d’échange (2016),
– en Russie (2014), pour changer d’orientation plus tard en disant qu’il n’était pas illégal (2017),
– au Maroc (2017).

Les Etats-Unis considère que le Bitcoin n’a pas de valeur légale, mais il n’est pas interdit. En Europe le bitcoin est considéré comme une devise virtuelle. Il y a eu une audition en France, mais sans résultat.

Le cas de la Chine

Pour la Chine, le Bitcoin présente des « risques financiers » trop grands. BTC China avait été contraint de fermer ses portes en septembre 2016. Le pays avance que les monnaies virtuelles sont basées sur « aucun fondement légal », qu’elles sont les « instruments d’activités criminelles », dont le « trafic de drogues et le blanchiment d’argent ». La Chine représentait 22% des échanges mondiaux de bitcoins. Cela provoqua un effondrement du cours de l’ordre de 30%.


Articles Relatifs

Share

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Le Bitcoin est interdit dans certains pays"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents   |   plus anciens   |   plus de votes
Maxime Laforce
Invité

Ce n’est pas très rassurant ! Mais je préfère rester confiant car jusqu’ici, le bitcoin m’a toujours souri. Je fais du trading de cryptomonnaies depuis quelque temps sur cryptos-currency.

wpDiscuz