Avantages fiscaux et subventions de la Corse

Avantages

Les impôts pratiqués en Corse sont moindres que sur le continent car l’île a un PIB en deçà de la moyenne. Ainsi l’impôt des sociétés, la taxe professionnelle sont réduits. Tout comme la TVA, la taxe foncière, la TIPP (taxe sur le pétrole). Il n’y a pas de droit de succession. Du fait de ces avantages fiscaux, le manque à gagner est environ de 230 millions d’euros par an pour l’État.

Elle peut en outre importer des produits facturés hors taxes en provenance d’Italie. Pendant longtemps, les produits agricoles étaient exportés hors taxe vers la France continentale.

Les autres régions françaises ne disposent pas de ces avantages.

Subventions

La Corse bénéficie aussi de subventions au titre de dotation de continuité territoriale. Cela représente une aide supplémentaire de 250 millions d’euros.

Soit un total d’avantages fiscaux et de subventions de 480 millions d’euros par an.

La Corse reçoit aussi des subventions des fonds structurels européens. Toute région qui a un PIB inférieur à 75% de la moyenne européenne peut en bénéficier. Pour la période 2014-2020 : 115,8 millions d’euros pour le programme opérationnel Corse FEDER-FSE, 145,3 millions d’euros pour le programme de développement rural Corse FEADER, 7,8 millions d’euros pour le programme opérationnel national FSE. Soit 44,8 millions d’euros par an.

La Corse reçoit donc 524,8 millions d’euros de la France et de l’Europe chaque année.

Si la Corse devient indépendante, elle perdra alors toutes ces aides. Le seul moyen pour elle de compenser la perte serait de devenir un paradis fiscal. Or le monde commence à mener la guerre contre ces fameux paradis fiscaux.


Articles Relatifs

Share

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz