Aide au logement : propositions des candidats politiques pour 2017

Propositions des candidats politiques pour l’élection présidentielle française de 2017 concernant l’aide au logement :

Propositions
François Bayrou ?
Nicolas Dupont-Aignan Délai de carence de 3 ans pour les immigrés.
François Fillon L’intégration des aides au logement (APL, ALS, ALF) dans une prestation unique permettra de simplifier la distribution des aides pour les bénéficiaires (un seul dossier) et de mieux lutter contre les fraudes.
Benoit Hamon Intégré au revenu universel.
Yannick Jadot Fonds européen du logement social.
Marine Le Pen Uniquement pour les familles nombreuses, les femmes élevant seules leurs enfants, les étudiants et jeunes travailleurs, les séniors prématurément exclus du marché du travail, les personnes âgées vivant seules et les personnes handicapées; conditionnées au niveau de revenu du bénéficiaire potentiel afin de renforcer le caractère réellement social de ces aides.
Emmanuel Macron Réformer les aides personnalisées au logement (APL); elles bénéficient moins aux attributaires qu’à leurs propriétaires et alimentent l’inflation des prix de l’immobilier.
Jean-Luc Mélenchon Revaloriser l’APL en supprimant le mois de carence de son attribution, son caractère rétroactif, et en indexant le forfait charges sur l’évolution réelle de celles-ci; pour favoriser l’accès au logement dans le parc privé, nous supprimerons la caution.
Arnaud Montebourg ?
Vincent Peillon ?
Manuel Valls Prendre en compte le patrimoine des ménages pour fixer le montant de leurs aides personnalisées au logement; avoir un capital de moins de 30 000 euros.



Articles Relatifs


Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz